L’assurance auto temporaire peut être considérée comme « pas chère »

Découlant d’un besoin urgent et immédiat ou d’une initiative exceptionnelle, la souscription à une assurance auto pas chère tient de plusieurs raisons. L’assurance temporaire est l’alternative pratique et convenante de la couverture auto.

L’assurance temporaire en ligne : explication

L’assurance temporaire en ligne est une couverture temporaire et immédiate qui propose une protection dans le cas d’un sinistre. Le contrat d’assurance à court terme couvre de 1 à 90 ou jusqu’à 145 jours. L’assurance auto temporaire pas chère est accessible au conducteurs ayant un permis datant d’au moins deux ans, âgés de 23 ans révolus au moment de la signature du contrat et jusqu’à 75 ans. Des offres spécifiques aux résidents étrangers en transit en France sont également disponibles.

Une démarche simple

L’assurance auto temporaire pas chère est facile et peu contraignante au niveau des démarches administratives Peu de documents sont à fournir dont la visite technique du véhicule, la carte grise et le permis de conduire du conducteur-souscripteur.

Le défaut d’assurance

La loi française est stricte concernant la conduite sans assurance ou « défaut d’assurance ». L’article L324-2 du Code de la route stipule expressément que la conduite sans assurance est un délit puni d’une amende de 3750€, doublée d’une suspension de 3 ans du permis et peut parfois aller jusqu’à la confiscation du véhicule. Selon la situation du conducteur et la période sans assurance du véhicule, la loi prévoit des peines complémentaires notamment le travail d’intérêt général, la peine de jours-amende.

Les garanties temporaires complémentaires

Des options complémentaires à la base contractuelle est proposée par l’assureur, notamment l’assistance dépannage/remorquage (en France ou pour l’Europe) et la garantie du conducteur. Il est à noter que le conducteur n’est pas systématiquement couvert pour dommages corporels via la responsabilité civile. L’assureur propose donc uniquement une garantie au minimum pour la responsabilité civile et/ou la défense recours.